Le mardi c’est classique

Capture d’écran 2019-02-24 à 08.35.42


Breakfast at Tiffany’s

Capture d’écran 2019-05-03 à 08.14.08


Réalisé par: Blake Edwards   Année: 1961   Durée: 1h55   Achat: VOD


New York5e Avenue, 5 heures du matin Holly Golightlyn déguste un café et une viennoiserie dans une robe noire Givenchy, avec des lunettes noires cachant ses yeux qui dévorent la vitrine du joaillier Tiffany. Il suffit parfois d’un moment, d’une scène pour marquer les esprits à tout jamais et faire naître un chef-d’oeuvre. Breakfast at Tiffany’s nous le prouve grâce à cette scène tournée le 2 octobre 1960, premier jour du tournage de ce grand film devenu inoubliable et indémodable.

Diamant sur Canapé est une comédie romantique élégante enrobée parfois d’une mélancolie touchante, dans laquelle Blake Edwards dresse le portrait d’une femme-enfant bohème vivant des largesses de messieurs, redoutant l’engagement dans une relation sérieuse mais rêvant malgré tout du prince charmant, qui va voir sa vie basculée quand son voisin va rentrer dans sa vie. Le scénario est assez simpliste, les personnages sont assez outranciers mais l’atmosphère est unique, aidé d’une bande-son inoubliable et magnifique qui porte définitivement le film au rang de chef-d’oeuvre du cinéma. Et puis il y a Audrey….

Audrey Hepburn aura douté d’elle, angoisser pour certaines scènes, elle aura aussi subi la mauvaise influence de son mari (Mel Ferrer) et pourtant elle n’aura jamais été aussi lumineuse, irrésistible et insaisissable que dans ce film.  L’actrice a réussi à inventer la célibataire New-Yorkaise, épanouie, séductrice, sophistiquée, capable de se faire plaisir sans jamais se faire traiter de garce où de « marie couche toi la ». Breakfast at Tiffany’s a fait d’elle une icône absolue de la mode et du cinéma.

Diamant sur Canapé est un film doux et élégant qui a tout d’un chef-d’oeuvre, Audrey Hepburn se pare de toute sa beauté et de son élégance pour nous offrir une prestation éblouissante, sensible et pleine de contraste, un délice cinématographique qu’on prend plaisir à regarder à n’importe quel moment de l’année (de préférence un jour de pluie.)

Le saviez-vous?

  • Henry Mancini a écrit Moon River spécialement pour Audrey Hepburn.
  • Audrey Hepburn porte sa robe noire plusieurs fois dans le film, elle change juste les accessoires pour créer un look différent à chaque fois.
  • Tiffany’s a ouvert ses portes pour la première fois un dimanche pour que le film puisse être tourné dans la boutique.

Capture d’écran 2019-02-08 à 09.37.18

 

Avril 2019

Capture d’écran 2019-04-12 à 10.08.19

Le bruit de couloir qui énerve

capture d_écran 2019-01-21 à 09.09.28

Paramount développerait un prequel de Grease qui se concentrerait sur la rencontre de nos amoureux Sandy et Danny. Une idée que je trouve personnellement inutile, le film se suffisant à lui-même. J’ai tellement envie de dire à tous les studios d’arrêter de piocher dans le vieux, d’arrêter de surfer sur la vague de la nostalgie! ce qu’on veut c’est du neuf, des idées nouvelles, intéressante et novatrice! La création n’est pas morte bordel !

Le bruit de couloir improbable

Capture d’écran 2019-04-13 à 08.49.53

Snapchat développerait 10 séries originales au format court pour ses utilisateurs… D’après Sean Mills le directeur principal du contenu chez Snapchat en 2019 les américains adulte seront plus sur leurs téléphones que devant leurs télévisions… Je ne sais pas ou on va mais on y va et j’ai peur…

Disneymania

Capture d’écran 2019-02-27 à 19.33.16

Après Le Livre de la Jungle, La Belle et la Bête, Le Roi Lion, Dumbo et Aladdin Disney s’attaquera au film La Belle et le Clochard en live-action bien sûr… Hawkeye aura droit à sa série sur la futur plateforme Disney+. Monstre & cie aura aussi droit à sa série cette dernière se concentrera sur Crystal & Goodman. 

En bref…

En avril, on apprend que: Les Charlie’s Angels sont de retour sous les traits de Kristen Stewart, Naomi Scott et Ella Balinska, on verra bien si elles peuvent remplacer le trio de choc Diaz, Liu et Barrymore. Que les producteurs de Conjuring avoue avoir une idée super fun pour le sequel de La Nun, l’idée étant de relier le film une bonne fois pour toute aux Warren, la réalisation sera-t-elle à la hauteur? toujours dans le même univers on apprend qu’Annabelle 3 nous préparera à Conjuring 3 qui devrait balancer du « lourd » d’après Vera Farminga. Affaire à suivre… on apprend aussi que la suite de Beetlejuice est définitivement morte et enterré, et qu’Idris Elba ne sera finalement pas Deadshot, l’équipe ne voulant pas manquer de respect à Will Smith, ils lui attribueront un autre rôle. La saga Fast and Furious n’a pas fini de nous surprendre, il y aura bien un 9ème volet et John Cena a répondu présent, l’équipe de Berverly Hills  va se réunir une dernière fois pour 6 épisodes et Shannen Doherty sera de la partie!

A vos calendrier!

New Mutants sortie le 2 août 2019 – Sing 2 sortie le 2 juillet 2021 – The Croods 2 sortie le 23 décembre 2020 – The Conjuring 3 sortie le 26 septembre 2020 – Les Animaux Fantastiques 3 sortie le 12 novembre 2021

Les bandes-annonces d’avril

  • Bill Fucking Murray se bat contre les zombies dans The Dead Don’t Die sortie prochainement.

  • Christina Applegate apprend a faire son deuil dans Dead to Me sortie le 3 mai 2019.

  • Le Joker revient sur le devant de la scène dans Joker sortie le 9 octobre 2019.

  • Kristen Stewart joue un double jeu dans J.T. LeRoy sortie le 26 avril 2019 aux États-Unis.

  • Nikolaj Costner débarque chez Brian De Palma dans Domino sortie le 30 mai 2019 aux États-Unis.

  • Miles Teller se transforme en tueur dans Too Old To Die Young sortie le 14 juin 2019.

  • Dave Bautista s’essaye à la comédie d’action dans My Spy sortie prochainement.

  • Du sang et des insultes dans Hellboy sortie le 8 mai 2019.

  • Le mystérieux se dévoile dans Parasite sortie prochainement.

  • La famille Addams se réinvente dans The Addams Family sortie prochainement.
  • Dennis Quaid joue les intrus dans The Intruder sortie le 3 mai aux États-Unis.

  • Le Roi Lion est de retour en live-action dans The Lion King sortie le 17 juillet 2019.

  • Luc Besson rencontre une nouvelle fois une femme forte dans Anna sortie le 10 juillet 2019.

  • Johnny Depp essaye un retour aux sources dans The Professor sortie le 17 mai 2019 aux États-Unis.

  • Lando is back dans Star Wars: The Rise of Skywalker sortie le 18 décembre 2019.

  • Godzilla seul contre tous dans Godzilla: King of the Monters sortie le 29 mai 2019.

  • Hobbs et Show nous présentent leurs familles dans Fast & Furious: Hobbs & Shaw sortie le 7 août 2019.

  • Thor et Valkyrie font une nouvelle fois équipe pour chasser l’extraterrestre dans Men in Black: International sortie le 12 juin 2019.

  • On plonge un peu plus dans l’univers DC dans Swamp Thing sortie prochainement.

  • L’improbable Sonic arrive le 5 février 2020.

3 films, 1 actrice: Scarlett Johansson

Scarlett Johansson est une actrice qui peut passer d’un gros blockbuster au film d’auteur, elle a travaillé avec beaucoup de grands noms dans le monde du cinéma, révélation dans Lost in Translation, elle arrive assez souvent à être là où on ne l’attend pas, qu’on la voit ou qu’on l’entende, elle nous envoute. Simplicité ou femme fatale tout lui va comme un gant, Scarlett Johansson est une actrice qui n’a pas fini de nous surprendre.


Ghost World

Capture d’écran 2019-04-26 à 10.01.04

Réalisé par: Terry Zwigoff   Année: 2001   Durée: 1h51   Note: 7/10   Achat: VOD

Ghost World est un film aux grandes ambitions qui parle du destin de chacun et du passage de l’adolescence à l’âge adulte, une chronique d’un âge ordinaire qui réserve de belles surprises, une petite pépite qui restera en mémoire.

Le saviez-vous ?

  • Ghost World a été le premier film à recevoir une nomination aux Oscar pour le meilleur scénario adapté d’un roman graphique ou une bande dessinée.
  • Selon le réalisateur, Steve Buscemi a eu beaucoup de mal avec ce rôle, quand il finissait de tourner, il se changeait de suite pour ressembler à quelque chose de totalement différent de son rôle.
  • On a d’abord proposé le rôle de Rebecca à Thora Birch mais l’actrice a refusé, elle voulait le rôle d’Enid.

Lost in Translation

Capture d’écran 2019-04-27 à 08.22.58

Réalisé par: Sofia Coppola   Année: 2003   Durée: 1h42   Note: 10/10   Achat: VOD

Lost in Translation est un film unique qui capte le souffle unique d’un amour platonique aussi profond et puissant qu’un coup de foudre. Bill Murray brille de mille feux et Scarlett Johansson révèle son superbe talent dans une sensibilité et une tendresse attachante.

Le saviez-vous ?

  • Le film Lost in Translation est l’un des films qu’il a préféré tourner.
  • Quand Charlotte (Scarlett Johansson) prend le métro, elle baisse les yeux sur un homme qui lit le manga Ghost in the Shell, 14 ans plus tard elle jouera dans le film.
  • Le budget du film était de 4 millions de dollars, il rapportera 119,5 millions de dollars dans le monde entier.

Her

Capture d’écran 2019-04-27 à 09.37.35

Réalisé par: Spike Jonze   Année: 2013   Durée: 2h6   Note: 8/10   Achat: VOD

Prédiction d’un futur proche ? Histoire de solitude et de vie ? Simple histoire d’amour ? ou les trois réunis ? Her est un ovni, un film visionnaire encore d’actualité qui alerte sur notre dépendance à la technologie, sur cette solitude qui s’installe dans beaucoup de vies et sur la difficulté de trouver l’être aimé. Her nous rappelle que l’amour est un sentiment qui peut parfois être douloureux mais qui reste magnifique, tendre et doux.

Le saviez-vous ?

  • Samantha Morton était à l’origine la voix de Samantha, elle a été présente tout au long du tournage mais quand Spike Jonze a commencé le montage, il s’est rendu compte d’un manque d’alchimie entre les deux acteurs, il a finalement décidé de remplacer l’actrice par Scarlett Johansson. 
  • Her est le seul film que Spike Jonze a écrit et réalisé.
  • Malgré son sujet moderne et futuriste, le film n’a quasiment pas eu recours aux effets visuels, la plupart des décors utilisés sont réels.

Un jeudi, un méchant

Capture d’écran 2019-04-23 à 09.51.16


Pazuzu

Capture d’écran 2019-04-23 à 08.59.27


Film: L’exorciste   Catégorie: Démon   Genre: Horreur   Année: 1973


Origines

Pazuzu est une entité démoniaque de l’ancienne Mésopotamie, c’est une créature hybride humanoïde et animale aux nombreux pouvoirs dont la possession de corps vivants, une forme de télékinésie quand il prend possession de quelqu’un mais aussi le don des langues et bien sûr un délicieux langage brutal et ordurier. Pazuzu a oeuvré pour le mal à travers les âges grâce à d’innombrables possessions toutes plus violentes les unes que les autres.

En bref…

Il apparaît pour la première fois dans le monde du cinéma dans le terrifiant et cultissime L’Exorciste, d’abord sous la forme d’une statuette découverte en Irak, puis sous la forme de la possession, en possédant la petite Regan. Dans le film, le visage du démon apparaîtra seulement sous la forme d’images subliminales terrifiantes au début, il se contentera par la suite de cacher sa présence en Regan, renforçant le sentiment de peur qu’il inspirera! L’exorciste cristallisera une certaine expérience de la peur, il terrifiera plus d’une génération et continuera encore et encore…

Le saviez-vous?

  • Pazuzu s’est émancipé de la saga L’exorciste en apparaissant dans d’autres films tel que Whismaste de Robert Kurtzman (1997) ou encore Paranormal Activity de Oren Peli (2009). Le démon ira aussi faire un tour dans la littérature dans le tome 2 Des aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec: le démon de la tour Eiffel de Jacques Tardi (1976), il ira même faire un petit tour dans les jeux vidéo comme Dragon Quest, Diabolo ou encore Castlevania.
  • La première bande-annonce de L’exorciste ne montrait que des images du démon qui éclairait rapidement la salle obscure, elle a fini par être interdite, jugé trop effrayante.

Et pour finir la mise en bouche…

Scène du mois: 30 ans sinon rien

Capture d’écran 2019-04-24 à 15.35.13

Aujourd’hui, le film 30 sinon rien a 15 ans (déjà !), que le temps passe vite… il y a 15 ans, moi aussi je voulais avoir 30 ans, aujourd’hui je m’en rapproche à grands pas et je n’ai qu’une envie les avoir pour pouvoir bouger mon petit corps comme Jennifer Garner a pu le faire! En avril on fête donc l’anniversaire de ce petit film sympathique!

Le saviez-vous ?

  • La première scène qu’a tournée Mark Ruffalo était la scène de la danse sur la musique de Michael Jackson – Thriller, il était terrifié à l’idée de la faire heureusement l’enthousiasme de Jennifer Garner a été infectieux. Andy Serkis a dû tourner sa partie de la scène plus tard car il était à Londres au moment du tournage.
  • Dans la chambre de la jeune Jenna il y a une photo de Madonna, quand elle se réveille et qu’elle a 30 ans la photo et toujours dans sa chambre mais elle est signée.
  • La scène de l’anniversaire de Jenna a été tournée deux fois avec deux tenues différentes. Dans la bande-annonce on peut voir Jenna avec un haut multicolore et les cheveux détachés et dans le film elle a un haut bleu et les cheveux attachés.

Avengers: Infinity War

Capture d’écran 2019-04-19 à 19.46.04


Réalisé par: Joe & Anthony Russo   Année: 2018   Durée: 2h29   Note: 1/10


Ecrire sur Avengers: Infinity War a été une grande source d’hésitation pour moi, la première raison étant assez simple, la première fois que je l’ai vu je l’ai trouvé assez insipide, sans vie, long, mou et je pourrais continuer encore longtemps… heureusement étant une amoureuse de la première phase Marvel et les bandes-annonces du second volet titillant ma curiosité, j’ai donc décidé de revoir ce premier film et je dois avouer que j’ai pu revenir un tout petit peu sur mes premières idées.

Après 10 ans a enchainé les présentations de personnages et les rencontres, ils se réunissent enfin pour vaincre le grand méchant de la galaxie Thanos! Avec une idée aussi grande, on pouvait s’attendre à beaucoup de choses mais on a clairement eu pas grand-chose sur ce premier opus. Avengers: Infinity War est un film frustrant, on enchaine les scènes ponctuées de dialogues redondants où tout le monde demande à tout le monde de le tuer pour finir par une scène de combat assez insipide, brouillonne, sans grande nouveauté, personnellement j’aurais aimé un film plus apocalyptique, plus sombre, plus intense…

Heureusement certaines petites choses on réussit à me faire frétiller sur mon canapé, la première étant bien sûr les retrouvailles avec Benedict Cumberbatch en Doctor Strange, qui fait une nouvelle fois mouche dans cet univers de super-héros un peu trop redondant et rouiller à mon goût, j’ai pris plaisir à l’entendre parler, j’ai pris plaisir à le voir combattre, j’ai pris du plaisir! le second point positif que je retiens du film est l’idée de diviser tous ces super-héros en groupe (assez inattendu pour certains), on évite grâce à ça le trop et on donne au scénario un côté innovant qui tient la route, chacun ayant sa propre quête dans l’intérêt d’un but commun, malheureusement, très peu de ces groupes fonctionnent, souvent trop mielleux ou trop prévisible.

Avengers: Infinity War est un spectacle visuel à la hauteur des attentes mais sans grandes surprises, l’humour est une nouvelle fois au rendez-vous mais il n’arrive pas à retrouver cette petite étincelle qui l’avait pu avoir dans Les gardiens de la galaxie, les personnages sont assez plat et mal travaillés et la bande-son est sans grand intérêt, le film est clairement une mise en bouche pour un second volet qui on l’espère libèrera enfin tout son potentiel.

Capture d’écran 2019-04-19 à 19.46.37

Un dimanche coup de coeur

Capture d’écran 2019-03-04 à 09.27.56


Brice de Nice

Capture d’écran 2019-04-02 à 14.04.28


Réalisé par: James Huth   Année: 2005   Durée: 1h38min   Achat: VOD


Salut j’m’appelle Brice je viens de Nice. J’suis surfeur a mes heures ascendant snowboarder.

Je dois avouer qu’en ce moment j’aime bien me replonger dans les films et les séries qui ont fait mon adolescence (surement un besoin inconscient de faire le point où juste une envie de retomber en enfance) ce mois-ci je vais vous parler dans Un dimanche coup de coeur, d’un surfer blond qui a marqué un été de beaucoup d’adolescents, je ne parle pas de Bodhi mais je parle bien sûr du seul, de l’unique Brice de Nice. 

Brice de Nice est un personnage loufoque, insouciant, sans gêne et immature vivant dans une dimension parallèle où l’illusion et la couleur jaune règne en maître, protégé par sa bonne étoile le dieu du surf Bodhi aka Patrick Swayze (Point Break). Clairement qu’on se le dise, quand on regarde Brice de Nice, on ne s’attend pas à voir un chef-d’oeuvre, ni un film qui fait réfléchir, ce qu’on veut voir c’est un film qui va nous détendre. Brice de Nice c’est un peu notre feel-good movie à la française, c’est le film qu’on va regarder parce qu’on sait qu’on va rire, qu’on va arrêter de se prendre la tête et surtout parce qu’on sait qu’on va passer un bon moment. Et moi, personnellement j’adore ça, revoir ce film est toujours un plaisir!

Moi le matin, je casse le vent, je fais chier les gens ça me purifie c’est important.

Dans ce film l’histoire n’est qu’un prétexte pour enchainer une ribambelle de gags tous plus fous les uns que les autres et bien sûr balancer des tonnes de répliques devenues « culte » avec le temps, aidé de son complice Clovis CornillacJean Dujardin assure le job à la perfection et nous offre une aventure complètement loufoque qui fait oublier une mise en scène assez tangente.

Brice de Nice n’a jamais eu la prétention de se prendre pour une super comédie (bien au contraire), le film fait partie de ces navets qu’on prend plaisir à regarder pour les souvenirs et la détente qu’ils nous apportent.

J’suis le roi d’la glisse pas besoin d’notice sur les autres surfaces j’suis le roi d’la casse ! 

Capture d’écran 2019-04-02 à 14.03.23

Le grand dossier de la machine à théorie

C’est reparti pour un tour, les théories de fan ne s’arrêtent jamais d’être actualisé, c’est avec joie que je vous offre de nouveau un petit panel des théories de film dans le monde du cinéma et cette fois-ci c’est un dossier spécial Avengers: Endgame. Quand le cinéma fait son propre cinéma les théories s’affolent!

! Attention Spoiler !

Les théories de ce special Avengers: Endgame iront piocher dans le film Avengers: Infinity War, il y aura donc spoiler, merci de votre compréhension.

  • Et si, Loki avait fait exprès ?

Capture d’écran 2019-04-19 à 16.44.53

Et si Loki s’était laissé tuer par Thanos ? C’est mariofan366 qui offre cette petite théorie sur Loki, il part du principe que Loki se serait laissé tuer par Thanos dans le seul but d’accéder à un royaume de l’au-delà, dans le but d’aller chercher de l’aide pour faire face à Thanos. Il pourrait donc atterrir dans le Valhalla ou à Helheim. Une théorie qui donnerait un sens à la mort brutal et rapide du petit frère de Thor.

  • Et si, Thanos s’était loupé ?

Capture d’écran 2019-04-19 à 16.53.20

Et si Thanos s’était légèrement loupé ? C’est encore sur Reddit que la théorie apparaît, et si le claquement de doigt de Thanos n’avait finalement tué personne mais seulement divisé l’univers en deux dimensions parallèles… Le seul pont entre ces deux univers, la dimension quantique… Une théorie intéressante qui marche assez bien, affaire à suivre.

  • Et si, Loki et Hulk ne faisait qu’un ?

Capture d’écran 2019-04-19 à 17.18.57

Et si Loki s’était fait passer pour Hulk ? La théorie expliquerait vaguement mais alors je dis bien vaguement! pourquoi Bruce Banner agit bizarrement quand il revoit les Avangers, pourquoi il ne peut pas se transformer et pourquoi il a atterri chez le Docteur Strange…. si on suit cette théorie on pourrait se demander où est le véritable Banner et qu’elle est l’avantage pour Loki? Personnellement l’explication du refus de Hulk de sortir est simple, il s’est pris une dérouiller, son orgueil a été touché, il boude tout simplement et je pense qu’on peut trouver des explications pour chaque fait que la théorie avance….

  • Et si, les morts n’étaient pas vraiment mort et les vivants pas vraiment vivants ?

Capture d’écran 2019-04-19 à 16.46.13

Et si, les super-héros qui disparaissent n’étaient pas morts ? La théorie prend ces bases dans notre réalité, on sait que les contrats de Robert Downey Jr et Chris Evans doivent prendre fin avec Avengers Endgame quoi de plus logique que de se demander pourquoi les deux acteurs sont encore là et pas partis en fumé comme beaucoup d’autres… On pourra donc trouver dans cette théorie une réponse, l’explication la plus simple serait qu’ils font partie des morts et qu’avec ce dernier film, nous leur faisons nos adieux. Une idée pas bête mais qui a beaucoup de points noirs, le plus gros étant les autres super-héros qui restent à leurs côtés, Rocket, Thor, Hulk, Black Widow et bien d’autres ont encore quelques aventures à vivre et ne peuvent donc pas mourir pour le moment… Une théorie sympa façon Sixième Sens qui aurait pu fonctionner…

 

Les badass du cinéma

Cet article est partie d’une idée simple, je voulais rendre hommage à 10 femmes badass dans le monde du cinéma, il s’est avéré que trouver seulement 10 femmes était un exercice très difficile, il y en a beaucoup trop, j’ai donc transformé l’idée de base en mini-dossier qui apparaîtra de temps en temps sur Le Bruit du Cinema. Je vous parlerais des personnages féminins fort dans le monde du cinéma mais pas que… Je vous laisserais découvrir au fil des mois: Les badass du cinéma…


  • Linda Hamilton est Sarah Connor dans Terminator 2: Judgment Day

bad ass women


Réalisé par: James Cameron   Année: 1991   Durée: 2h17   Note: 6/10   Achat: VOD


Personnage de fiction créé par James Cameron en 1984, elle sera l’un des personnages voir le personnage central de Terminator 2: Judgment Day. Dans le premier Terminator elle a un physique assez banal, c’est dans le deuxième qu’elle se transforme en guerrière de l’apocalypse totalement badass.

Le saviez-vous?

Linda Hamilton s’est entraînée avec l’ancien commando israélien Uzi Gal et l’entraîneur personnel Anthony Cortés, trois heures par jour, six jours par semaine, pendant treize semaines avant le tournage. En raison du régime qu’elle a dû suivre pour le film, elle a refusé de reprendre son rôle pour Terminator 3 – Le soulèvement des machines (2003). 

« The battle for tomorrow has begun… »
  • Julia Roberts est Erin Brockovich dans Erin Brockovich, seule contre tous

bad ass women 2


Réalisé par: Steven Soderbergh   Année: 2000   Durée: 2h11   Note: 7/10   Achat: VOD


Le film Erin Brockovich est tiré de l’histoire vraie d’Erin Brockovich une autodidacte qui malgré un manque de formation en droit a réussi à se faire embaucher dans un petit cabinet d’avocats où des dossiers attireront son attention, après enquête, elle révèlera une affaire de pollution des eaux potables à Hinkley. Par la suite, elle deviendra adjointe juridique et grande militante de l’environnement. Une femme qui se bat contre tout le monde pour protéger une cause et qui ne lâche pas l’affaire est totalement badass!

Le saviez-vous?

En enquêtant sur la pollution des eaux potables à Hinkley, Erin Brockovich-Ellis est tombé elle aussi malade à cause du chrome. Steven Soderbergh a décidé de laissé de côté cette information, par peur qu’Erin ressemble trop à une martyre dans son film.

« She brought a small town to its feet and huge corporation to its knees »
  • Michelle Pfeiffer – Selina Kyle alias Catwoman dans Batman, le défi

bad ass women 3


Réalisé par: Tim Burton   Année: 1992   Durée: 2h06   Note: 7/10   Achat: VOD


Personnage de fiction de l’univers DC créé par Bill Finger et Bob Kane, elle est un peu l’alter ego féminin de Batman, parfois féline, parfois voleuse, bienfaitrice de temps à autre, c’est une femme indépendante qui sait ce qu’elle veut et qui n’a pas peur d’aller le chercher.

Le saviez-vous ?

Dans la scène où Catwoman aka Selina Kyle essaye de manger l’oiseau du pingouin, c’est réellement un vrai petit oiseau qu’elle met dans sa bouche, l’équipe avait préparé des marionnettes de petits oiseaux mais l’actrice a trouvé qu’ils avaient l’air faux et a préféré tourner la scène avec un vrai.

Honey, I’m home. Oh, I forgot. I’m not married.

Le vendredi en série

Capture d’écran 2019-02-24 à 08.50.58


Hero Corp

Capture d’écran 2019-04-02 à 14.05.48


Genre: Comédie   Année: 2008   Chaine: France 4   Durée: 20min


Ce soir, c’est pinage! 

Créer une série quand on est le petit frère du grand Alexandre Astier est un exercice compliqué, comment se démarquer de son grand frère, alors qu’ils ont le même style d’écriture et surement la même façon de pensée? La solution est simple, ne rien faire pour aller contre ça et accepter la comparaison qui est inévitable. C’est ce qu’a fait Simon Astier et c’est ce qui a fait la réussite de sa série. Hero Corp à ses débuts sera souvent comparé à Kamelott mais finira par faire taire la comparaison au fil des saisons, s’imposant aux yeux du public comme une série unique qui n’est pour l’heure toujours pas égalée (à mes yeux).

Qu’on se le dise en France quand il s’agit de super-héros, on n’est pas bon du tout! C’était donc un risque de s’y attaquer (le petit Simon doit aimer le risque) c’est grâce à son histoire qu’il arrivera à ces fins. En choisissant de parler d’anciens super-héros qui se voient obligés de reprendre les armes pour vaincre le Mal, Simon Astier se démarque et créer son propre univers aidé par un générique original, un casting aussi fou que bon et des répliques inoubliables qu’on ressortira avec plaisir!

Bon, on a trois possibilités. Soit on fait nos connasses et on descend en rappel, soit on n’est pas des fiottes et on y va en free fly !

Hero Corp  est une série qui se démarque rapidement grâce à une intrigue assez intéressante mais aussi grâce à un humour pince sans rire toujours amené avec simplicité, la saison 1 présentera les personnages et lancera le reste des saisons de façon assez fluide, les saisons perdant un peu de souffle sur la fin mais restant correct grâce à des personnages haut en couleur qu’on aime sans modération (on a tous nos petits préférés).

Alors oui! Hero Corp n’est pas une série parfaite, elle aura connu des hauts et des bas mais Simon Astier a réussi à utiliser certains défauts à son avantage (comme le manque de budget), nous offrant une belle série sincère et drôle qui nous fera passer un bon moment et nous laissera un bon souvenir et des tonnes de répliques dans la tête!

Frais comme un gardon, chaud comme une tornade, je suis Tornado

Capture d’écran 2019-04-02 à 14.06.52

Trouvaille: Guess Whaaat!

Capture d’écran 2019-04-10 à 16.01.23

Guess Whaaat! est une application qui vous propose de faire des pronostics sur vos séries préférées en cours de diffusion, de Game of Thrones à Stranger Things en passant par Westworld ou encore La casa de papel toutes les séries d’actualités sont présentes. À chaque fin d’épisode l’application vous propose de faire un pronostic sur la suite des évènements, une façon sympa de faire passer le temps entre deux épisodes comme a pu l’expliquer la co-fondatrice de l’application Anna Czerny. Vous pouvez aussi soumettre vos théories à la communauté Guess Whaaat!, répondre à des quiz sur vos séries préférées ce qui vous permettra de cumuler des points qui détermineront votre niveau d’experts en série, le tout alimenté de quiz quotidien à durée limitée.

Guess Whaaat! est une nouvelle façon de parler séries, attention malgré tout si vous n’êtes pas à jour sur vos séries vous prenez le risque de vous faire spoiler. Assurez-vous d’être à jour avant de vous lancer dans l’aventure ou éviter d’inclure dans votre liste les séries avec lesquelles vous avez pris du retard. L’application est disponible sur Android et sur Apple.

 

 

Capture d’écran 2019-04-10 à 16.02.20Capture d’écran 2019-04-10 à 16.02.32Capture d’écran 2019-04-10 à 16.03.07

Dragons: Le monde caché

Capture d’écran 2019-04-05 à 09.53.01


Réalisé par: Dean Deblois   Année: 2019   Durée: 1h44min   Note: 6/10


Faire le dernier volet d’une saga est toujours un exercice délicat et difficile, Dean Deblois réussit cette dernière étape avec panache en nous offrant un film assez profond rempli de questionnement sur l’amitié, le sacrifice et l’émancipation dans un univers enfantin aidé d’une conclusion logique et pleine d’émotion.

Dragons est une franchise qui n’a jamais eu peur de faire des choix osés et pertinents, qu’on parle d’esthétisme ou de scénario, il y a toujours eu un travail monstre qui n’a jamais déçu, en 2010 la saga été révolutionnaire, en 2019 elle l’est encore! Avec Dragons 3, on peut le dire on aurait pu frôler le chef-d’oeuvre, le graphisme comme à son habitude est époustouflant et en phase avec son temps, les dragons n’ont jamais été aussi respecté que dans ce troisième opus malheureusement, il y a un mais dans toute cette belle histoire…

On pourra reconnaître une légère faiblesse dans le scénario qui est beaucoup plus enfantin que le second volet de la saga, on sent bien que ce dernier film est fait pour ouvrir l’univers de Krokmou à un nouveau public celui des petites filles et le film aurait mérité un méchant plus charismatique, malgré tout, Dragons: Le monde caché est la promesse d’un bon moment qui réchauffera vos petits coeurs et vous en mettra pleins les yeux émerveillant une nouvelle fois vos âmes d’enfants.

On découvre un Krokmou puissant et imposant qui découvre l’amour et la liberté, un Harold fragile et sensible qui découvre la vie d’adulte et les responsabilités et un monde magique El’dorado des dragons cachés au fin fond de la terre. Dragons 3 est une belle histoire qui se termine dans un happy-ending logique, pleins de tendresses qui fera pleurer petits et grands. Une belle conclusion pour une trilogie étonnante et pleine de surprises qui restera gravée dans le temps et deviendra surement un incontournable du film d’animation.

Capture d’écran 2019-04-05 à 09.51.54

Mars 2019

Capture d’écran 2019-04-02 à 16.31.48

Le bruit de couloir

suicide-squad

Après le désastreux premier volet, Suicide Squad 2 verra le jour le 4 août 2021, le nouveau réalisateur James Gunn aurait dévoilé certains nouveaux personnages qui viendront remplir les rangs au côté de Deadshot interprété pour ce deuxième opus par Idris Elba. Ratcatche alias Otis Flamegan pourrait apparaître avec des traits féminin et non masculin, Nanaue alias King shark fera lui aussi parti de l’aventure ainsi que Mister Polka Dot et pour finir Peacemaker alias Christopher Smith jouer par Dave Bautista pourrait lui aussi faire partie de la fête. Quant à un retour de Harley Quinn rien n’est sûr, la demoiselle ayant son propre film en préparation, on pourrait s’attendre à une simple apparition.

En bref…

Le mois de mars n’a pas été un mois très joyeux entre les deuils (Luke Perry, Agnès Varda) et l’annonce de fin de la série Supernatural après 15 ans de bons et loyaux services, on était pas au top de la forme, heureusement on peut aussi associer ce mois à la découverte entre bande-annonce et affiche, on a eu de quoi faire. N’ayant pas vraiment vu de news marquantes hormis peut-être (et encore…) qu’Angelina Jolie pourrait rejoindre l’univers Marvel, que le patron de HBO n’est pas très sur pour les spin-off et qu’une nouvelle série sur Constantine avec Matt Ryan pourrait voir le jour, je n’irais pas plus loin sur ce sujet et vous laisse avec les bandes-annonces du mois de mars.

Les bandes-annonces de mars

  • Idris Elda tente de relancé sa carrière de DJ raté dans Turn Up Charlie sortie le 15 mars 2019

  • Les dragons, la guerre, le trône se dévoilent dans la dernière bande-annonce de Game of Thrones sortie le 14 avril 2019

  • On découvre avec plaisir Michael Sheen et David Tennant dans Good Omens sortie le 31 mai 2019.

  • Superman se transforme en psychopathe maléfique dans Brightburn sortie le 26 juin 2019.

  • Natalie Portman perd la boule dans l’espace dans Lucy in the Sky sortie prochainement.

  • Woody retrouve un amour perdu dans Toy Story 4 sortie le 26 juin 2019

  • Dora l’exploratrice prend vie sous nos yeux choqués dans Dora and the lost city of gold sortie le 14 août 2019

  • Brie Larson est une grande rêveuse dans son premier film Unicorn Store sortie le 5 avril 2019

  • Vous pensez en avoir fini avec Annabelle mais elle est de retour dans Annabelle Comes Home sortie le 10 juillet 2019.

  • Venez découvrir la nouvelle idée de Disney dans Aladdin sortie le 22 mai 2019.

 

Le mardi c’est classique

Capture d’écran 2019-02-24 à 08.35.42


Matrix

Capture d’écran 2019-04-01 à 15.56.36


Réalisé par: Les Wachowski   Année: 1999   Durée: 2h16   Achat: VOD


Matrix comme j’ai pu vous l’expliquer dans la première partie du dossier spécial année 90 et l’un des rares films dont je me souvienne exactement comment je me suis retrouvée devant, je ne vais pas refaire l’histoire, je vous laisserai aller sur le dossier pour la découvrir. Je dirais juste une nouvelle fois merci à mon papa pour cette découverte. Branchons-nous et plongeons-nous ensemble dans la matrice!

Quand je fais un article, j’aime bien me renseigner sur ce qu’on a pu dire à l’époque de sa sortie, pour Matrix j’ai été assez surprise de découvrir ce qu’avaient pu dire les critiques, beaucoup avaient affirmé que le film ne révolutionnerait rien dans le monde du cinéma et ne plairait qu’à un public de jeunes accros aux jeux vidéo, heureusement pour nous l’erreur est humaine.

Matrix c’est l’histoire d’un programmateur/hacker connu sous le nom de Neo qui est un jour contacté par un certain Morpheus, ce dernier lui affirme qu’il est l’élu et lui ouvre les portes d’un nouveau monde où l’humanité est exploitée par les machines, une vision cauchemardesque pour cet inconnu qui voit sa vie chamboulée. Le film est devenu avec le temps un chef-d’oeuvre du cinéma qui pourrait être le portrait intriguant d’un futur lointain.

Matrix est un film d’action intellectuelle qui mélange kung-fu, mythologie antique et culture pop, il est solidement construit autour d’un scénario à l’histoire révolutionnaire qui laisse par-ci par-là place à l’imagination en laissant quelques pistes inexploitées. Du scénario, à la mise en scène, au casting en passant par la bande-son tout est assez novateur et a sa propre identité! mais les Wachowski n’en n’oublient pas pour autant de rendre hommage à leurs films préférés en piochant des références un peu partout, les recyclants de façon intelligente et créant un jeu de piste pour tous les cinéphiles. Le scénario est construit de façon intelligente avec comme question de fonds « Qu’elles sont les limites de notre savoir ? », en se posant cette question les réalisatrices arrivent à nous faire remettre en question ce que l’on pense savoir. Serions-nous nous aussi dans la matrice ?

Matrix est LE film d’une génération, un véritable choc visuel pour l’époque qui encore aujourd’hui reste impressionnant et ne laissera personne indifférent, la seule chose qu’on pourrait lui reprocher, ses suites peut-être….

Le saviez-vous ?

  • Le premier film traiterait de la naissance; le second de la vie et le troisième de la mort.
  • Neo est l’anagramme de One (L’elu), Morpheus renvoie au Dieu des songes Morphée, Trinity représente la Guerrière, la trinité mère et l’agent Smith est affublé du patronyme le plus usité aux Etat-Unis.
  • Will Smith a été approché pour jouer Neo mais il a refusé pour tourner le film Wild Wild West.
  • Pour la scène où Neo se réveille dans la matrice, Keanu Reeves a perdu 15 kilos et s’est rasé tout le corps pour donné à son personnage un air émacié.

red-or-blue-pill-matrix-neo-morpheus

Les années 90 font leur cinéma

Capture d’écran 2019-03-30 à 16.49.20

Après la romance, on va parler teen movie dans Le Bruit du Cinema et son dossier année 90. Le teen movie est un film qui montre la vie quotidienne de pré-adolescents ou d’adolescents qui se retrouvent confrontés le plus souvent au regard des autres ou au monde des adultes, il fait son apparition dans les années 50, mais c’est dans les années 90 que le genre va passer un capte devenant plus riche et même parfois plus complexe, les personnages féminins s’imposent et deviennent moins caricaturaux, le genre ira même jusqu’à piocher certaines histoires dans les grandes oeuvres littéraires comme « Les liaisons dangereuses » (pour ne citer que cette oeuvre), les sous-genres viendront aussi s’inviter à la fête, la plupart tombant vite dans l’oubli. On pourrait dire que les années 90 sont un peu l’âge d’or du teen movie, c’est donc avec plaisir qu’aujourd’hui je vous propose de faire le tour de 10 films qui méritent le coup d’oeil.


  • The Faculty

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.36.43

Réalisé par: Robert Rodriguez   Année: 1998   Durée: 1h44min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Herrington High est une école comme les autres. Ses murs sont devenus peu à peu crasseux, ses manuels scolaires périmés, ses professeurs paraissent usés bien avant la retraite, ses élèves, cerveaux et crétins, sérieux ou cancres notoires, affrontent des parents qui ne les comprennent plus et des professeurs qui ne les ont jamais compris. Mais les adolescents de Herrington High se heurtent à un problème inédit. Un de leurs professeurs est tellement bizarre et inquiétant qu’ils le soupçonnent d’appartenir à une autre espèce, de venir d’une autre planète…

En bref…

The Faculty est une initiation à la science-fiction moderne naviguant entre nostalgie et renouveau, aidé d’un casting formidable aux têtes connues et d’un bande-son au top, ce petit film fait plaisir et incite à la désobéissance, un film qui avec les années fonctionne toujours aussi bien.

  • Jawbreaker

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.38.15

Réalisé par: Darren Stein   Année: 1999   Durée: 1h27min   Achat: VOD

De quoi ça parle?

Trois jolies jeunes filles décident de faire une farce a une amie. Kidnappée pour rire, Liz meurt accidentellement, étouffée par un jawbreaker, une confiserie ambulante. Courtney, Jullie et Marcie décident de maquiller leur crime. Seulement Fern Mayo, une pauvre fille a qui personne ne fait attention, en a trop entendu.

En bref…

Un des teen movie les plus cultes et paradoxalement l’un des moins connus du grand public, Jawbreaker est une petite pépite avec une nouvelle fois un casting bien fourni, une bande-son formidable et bien sûr un début d’histoire en apparence simple qui finira par se révéler complètement loufoque. Un teen movie sans prétention qui ravira l’ado qui sommeille en vous.

  • Idle Hands – La main qui tue

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.39.12

Réalisé par: Rodman Flender   Année: 1999   Durée: 1h32min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Un matin d’Halloween, alors qu’il s’apprêtait à regarder la télévision après avoir pris soin de dévaliser le frigo, Anton découvre ses parents sauvagement assassinés. Il court chercher ses amis Mick et Pnub. Ensemble, ils vont tenter de faire face à la situation. Mais ils découvrent, terrifiés, qu’Anton pourrait bien être, contre sa volonté et sans même en avoir conscience, l’auteur de la vague de meurtres atroces qui frappe les environs.

En bref…

La main qui tue arrive à allier avec justesse horreur et comédie grâce à un humour bien travaillé, une mise en scène maitrisée, un casting pleins d’allumer du ciboulot et des petites référence bien placé. Un film qui a prouvé qu’avec une idée débile on pouvait faire de grandes choses. Un incontournable du teen movie.

  • Cruel Intentions – Sexe Intentions

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.42.38

Réalisé par: Roger Kumble   Année: 1999   Durée: 1h37min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Ils sont jeunes, beaux, riches et rivalisent d’adresse machiavélique pour comploter des conquêtes amoureuses.Dans cette version moderne des « Liaisons Dangereuses », l’intrigante Kathryn Merteuil charge son perfide ami et double masculin, Sebastian Valmont, de séduire la vertueuse Annette Hargrove, dont les régulières déclarations sur les bienfaits de la virginité sont des agressions permanentes au système de pensée de Mlle Merteuil. Ce challenge devient un pari, que Sebastian veut absolument gagner.

En bref…

Ah ce baiser ! Il en a fait parler plus d’un! Les Liaisons Dangereuses s’invite dans la teen movie, une entreprise osé qui fonctionnera à merveille créant un film incontournable et puis Sarah Michelle Gellar…

  • The Craft – Dangereuse Alliance

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.44.08

Réalisé par: Andrew Fleming   Année: 1996   Durée: 1h41min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Trois étudiantes, Nancy, Bonnie et Rochelle très éprises d’ésotérisme pratiquent la magie. Qualifiées par les autres étudiants de folles ou de sorcières, elles sont bientôt rejointes par une quatrième, Sarah, dotée de dons exceptionnels. Le quatuor va former un cercle capable d’invoquer les plus puissants esprits et de transformer leurs rêves en réalités. Jusqu’au jour ou des rivalités apparaissent dans le petit groupe.

En bref…

Le film qui aura fait s’intéresser plus d’un ado à la sorcellerie, un film authentique qui nous entraine dans une ténébreuse exploration du monde de la sorcellerie et de la magie noire dans une ambiance assez sombre qui aura surpris par son succès, en même temps quand on voit le casting ils auraient dû s’en douter!

  • Cry-Baby

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.44.51

Réalisé par: John Waters   Année: 1990   Durée: 1h25min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Un mauvais garçon, Wade alias Cry-Baby, moins féroce qu’il ne cherche à le paraître, tombe éperdument amoureux d’une jeune fille on ne peut plus respectable. Méchamment repoussé par l’establishment, pourchassé par la police, humilié, lui qui semait le mal ne tarde pas à découvrir les tragiques extrémités auxquelles la passion peut conduire.

En bref…

Le film s’attaque aux comédies musicales des années 50, c’est aussi une version rock’n’roll de la grande histoire de Shakespeare – Roméo et Juliette, une pépite de folie mener du début jusqu’à la fin par un Johnny Depp fougueux et rebelle. Un film rafraichissant qui malheureusement ne parlera pas à tout le monde.

  • Clueless

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.45.46

Réalisé par: Amy Heckerling   Année: 1995   Durée: 1h37min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Cher Horowitz, lycéenne issue du milieu huppé de Bervely Hills, est une jeune fille pourrie gâtée qui sait jouer de ses atouts. Écartant ses rivales grâce à son sens de la mode, se défaisant de ses problèmes scolaires d’un claquement de doigts, Cher essuie tout de même les réprimandes de Josh qui ne se cache pas pour lui dire tout le mal qu’il pense de son attitude superficielle.

En bref…

Une satire de la vie lycéenne dirigée judicieusement par Amy Heckerling, avec son film elle revient à la source du teen movie, une vision d’une jeunesse riche et superficielle qui après bien des péripéties aura droit à une remise en question pour les beaux yeux d’un jeune homme, un basique du teen movie.

  • She’s All That – Elle est trop bien

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.48.41

Réalisé par: Robert Iscove   Année: 1999   Durée: 1h35min

De quoi ça parle ?

Taylor et Zack, le couple star du lycée, se sépare. Pour ne pas perdre sa réputation de tombeur, Zack parie avec son meilleur ami et rival, Dean, qu’il pourrait faire de n’importe quelle fille la reine du bal de fin d’année. Dean choisit pour lui Laney, une fille que tout le monde qualifie de bizarre, peintre et franchement décalée, qui ne donne pas l’impression de s’intéresser aux garçons.

En bref…

Elle est trop bien est un film sympathique rempli de naïveté sentimentale qui pue la guimauve, il fait partie de ses plaisirs coupables qu’on garde sous le coude pour une soirée en hiver sous la couette. Un teen movie too much qui fait du bien au moral.

  • American Pie

Capture d’écran 2019-03-28 à 09.51.50

Réalisé par: Paul Weitz, Chris Weitz   Année: 1999   Durée: 1h35min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Mortifié pour avoir été surpris par ses parents devant un film X, Jim, élève de terminale, fait un pacte avec sa bande de copains: devenir des hommes avant l’entrée à la fac. Il leur reste trois semaines pour utiliser toutes les techniques possibles de séduction. Tous les moyens sont bons, même les plus inattendus, car chaque jour compte.

En bref…

Incontournable du teen movie de la fin des années 90, American Pie fera la transition avec les années 2000, c’est une comédie légère qui apportera une nouvelle façon de parler de ce sujet délicat qu’est le sexe, pour ce premier opus l’histoire se concentrera sur cette première fois qui nous a tous fait flipper!

  • My Girl

Capture d’écran 2019-03-30 à 16.52.16

Réalisé par: Howard Zieff   Année: 1991   Durée: 1h42min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Vada est une petite fille brillante et dynamique qui aime grimper aux arbres, faire des balades à vélo et aller à la pêche avec son copain Thomas. Vada a un problème avec la mort. Il faut dire que sa mère est morte en la mettant au monde et que, depuis, son père ne semble s’intéresser qu’à son métier : les pompes funèbres.

En bref…

Je finirais ce dossier avec le film My Girl qui a marqué mon enfance, entre rire et larmes le film nous réserve bien des surprises, une belle histoire sur deux jeunes pré-adolescents qui découvrent ensemble l’amour et l’amitié, un film juste qui donnera une vraie base sur ce qu’est la découverte de l’adolescence mais aussi la vie et la mort.


Capture d’écran 2019-03-30 à 16.49.20

Pour tout passionné de teen movie ou pour tout curieux, je vous conseille vivement de regarder le documentaire Beyond Clueless qui vous fera découvrir une nouvelle façon d’interpréter le teen movie, un plaisir de découverte!