DC Universe

Capture d’écran 2020-04-24 à 15.13.15

« Entre amour et haine, il n’y a qu’un pas » C’est un peu ce qui pourrait décrire la relation qui existe entre les films DC et moi. Quand je vois les bandes-annonces entrainantes et punchy que les studios sortent, j’ai toujours une assez grande attente malheureusement le visionnage arrive.. et sa meilleure amie la déception l’accompagne presque toujours. Après la saga Resident Evil, Le Bruit du Cinema fait un petit bilan du DC Universe.


36

Réalisé par: Zack Snyder   Année: 2013   Durée: 2h23min   Note: 1/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

Transporté sur Terre des années auparavant depuis Krypton, Clark Kent découvre qu’avoir des pouvoirs signifie devoir prendre de difficiles décisions.

En bref…

Man of Steel est un film indigeste, au casting insipide qui se perd dans un scénario sans âme. Zack Snyder déçoit en offrant une relecture brouillonne et sans intérêt du mythe de Superman.

La super bande-annonce trompeuse.

82

35

Réalisé par: Zack Snyder   Année: 2016   Durée: 2h31min   Note: 3/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

Parce qu’il redoute les excès d’un superhéros omnipotent, le puissant justicier masqué de Gotham City défie le sauveur bien-aimé de Metropolis, sous les yeux des spectateurs indécis.

En bref…

Batman v Superman est un film long, ennuyeux et décousu, qui enchaîne les non-dits et embrouille le spectateur avec un montage digne d’un enfant de 3 ans.

La super bande-annonce trompeuse.

81

34

Réalisé par: David Ayer   Année: 2016   Durée: 2h3min   Note: 1/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

C’est tellement jouissif d’être un salopard ! Face à une menace aussi énigmatique qu’invincible, l’agent secret Amanda Waller réunit une armada de crapules de la pire espèce. Armés jusqu’aux dents par le gouvernement, ces Super-Méchants s’embarquent alors pour une mission-suicide.

En bref…

Certains diront que l’échec de Suicide Squad est dû au montage, d’autres diront qu’il est dû au casting mais soyons franc, mettons ensemble les pieds dans le plat, regardons-nous dans les yeux, Suicide Squad est un échec parce que l’essence même du vilain a été totalement oubliée. Suicide Squad restera dans les annales comme le film qui aurait pu être un succès.

La super bande-annonce trompeuse.

80

37

Réalisé par: Patty Jenkins   Année: 2017   Durée: 2h21min   Note: 2/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

Avant d’être Wonder Woman, elle s’appelait Diana, princesse des Amazones, entraînée pour être une guerrière impossible à conquérir. Elle est élevée sur une île isolée et paradisiaque, mais lorsqu’un pilote américain s’écrase sur leur rivage et annonce qu’un conflit à grande échelle fait rage dans le monde, Diana quitte son foyer, convaincue qu’elle doit arrêter cette menace.

En bref…

Gal Gadot est une bonne Wonder Woman malheureusement l’histoire banale qui l’entoure ne lui permet pas de briller. Avec Wonder WomanDC prouve une nouvelle fois, qu’ils ne sont pas capables de faire des films à la hauteur de leurs super-héros.

La super bande-annonce trompeuse.

83

38

Réalisé par: Zack Snyder   Année: 2017   Durée: 2h   Note: 1/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

Après avoir retrouvé foi en l’humanité, Bruce Wayne, inspiré par l’altruisme de Superman, sollicite l’aide de sa nouvelle alliée, Diana Prince, pour affronter un ennemi plus redoutable que jamais. Ensemble, Batman et Wonder Woman ne tardent pas à recruter une équipe de méta-humains pour faire face à cette menace inédite.

En bref…

Justice League est un blockbuster sans vie qui ne rend pas justice à ses héros. Snyder manque d’inspiration et déçoit une nouvelle fois, en nous offrant un film sans scénario et visuellement très moche.

La super bande-annonce trompeuse.

84

39

Réalisé par: James Wan   Année: 2018   Durée: 2h23min   Note: 4/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

Les origines d’un héros malgré lui, dont le destin est d’unir deux mondes opposés, la terre et la mer. Cette histoire épique est celle d’un homme ordinaire destiné à devenir le roi des Sept Mers.

En bref…

Aquaman est un pur nanar, plein d’effets spéciaux gâchés, qui aurait pu tomber dans les abysses de l’oubli mais qui finalement arrive miraculeusement à divertir. Un exploit d’une rareté extraordinaire chez DC.

La super bande-annonce trompeuse.

85

asterix & obelix_ mission cleopatre

Réalisé par: David F. Sandberg   Année: 2019   Durée: 2h12min   Note: 5/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

On a tous un super-héros qui sommeille au fond de soi… il faut juste un peu de magie pour le réveiller. Pour Billy Batson, gamin débrouillard de 14 ans placé dans une famille d’accueil, il suffit de crier « Shazam ! » pour se transformer en super-héros. Ado dans un corps d’adulte sculpté à la perfection, Shazam s’éclate avec ses tout nouveaux superpouvoirs. Mais il lui faudra maîtriser rapidement ses pouvoirs pour combattre les forces des ténèbres du Dr Thaddeus Sivana…

En bref…

Shazam! est un film aussi ennuyeux que divertissant, il apporte la fraicheur dont avait besoin l’univers DC pour peut-être enfin se renouveler.

La super bande-annonce trompeuse.

86

33

Réalisé par: Cathy Han   Année: 2020   Durée: 1h49min   Note: 0,5/10   Achat-Location: VOD

De quoi ça parle ?

Fraîchement séparée du Joker, Harley Quinn doit faire équipe avec Huntress, Black Canary et Renée Montoya pour contrecarrer les plans du criminel Roman Sionis.

En bref…

Margot Robbie pétille dans une coquille vide prévisible et ennuyeuse. Birds of Prey est un film pour ado prépubère en quête d’identité, un échec de plus pour les studios DC.

La super bande-annonce trompeuse.

78

Batman v Superman

Batman-v-Superman-Dawn-of-Justice

Réalisé par: Zack Snyder

Année: 2016

Durée: 2h31

Note: 3/10


 

Avec Watchmen, Zack Snyder avait évité de peu la catastrophe, avec Batman v Superman, il plonge la tête la première dans la catastrophe. La catastrophe commence avec un montage digne d’un enfant de 3 ans, pour une première partie brouillonne qui saute de la réalité au rêve, à la prémonition, à Batman, à Clark Kent, à Bruce Wayne, à Superman et autres lubies d’un réalisateur dépassé qui embrouille le spectateur et finit par le perdre alors que le film ne fait que commencer.

Il ouvre son film sur le meurtre le plus connu de l’histoire de l’univers DC le meurtre des Wayne et sur la chute du petite Bruce dans la grotte aux chauves-souris, Zack Snyder fait malheureusement l’erreur d’y mettre un peu de fantastique sous forme de rêve qui vient dénaturer dès le départ l’univers de Batman qui se veut assez réaliste. On enchaînera avec un Superman à l’ego surdimensionné  qui se croit en droit de punir d’autres justiciers sur la simple idée qu’il n’utilise pas les mêmes moyens que lui pour rendre justice, il est accompagné d’une Lois Lane agaçante qui ne fait pas deux pas sans se mettre dans le pétrin. On ne va pas se mentir, il faut s’accrocher pour ne pas sombrer à la fin de la première partie du film.

Alors quand l’homme chauve-souris rencontre enfin le kryptonien, on espère une confrontation digne d’un choc des titans, que nenni, deux ou trois coups, une descente de quelques étages et les voilà copain copain, prêt à lutter contre evil-Drazic (et oui mes demoiselles Allan Mullvey est dans le film) et un Doomsday digne d’un orque du Hobbit créé par le petit génie Alexandre Luthor, fils de Lex Luthor.

Capture d’écran 2016-04-03 à 13.39.07
Un bref passage sur le costume de Robin.

Batman v Superman, c’est un enchaînement de non-dits, ou rien n’est expliqué et où je pense, rien ne trouvera jamais d’explication, c’est un film directement lié à Man of Steel avec quelques références à ce dernier qui arrive sans prévenir, ce qui rajoute de la confusion pour le spectateur s’il n’a pas vu le film.

Heureusement Batman v Superman c’est aussi Batman car à mon grand étonnement Ben Affleck colle bien avec ce Batman sombre et violent comme il colle bien avec le Bruce Wayne, playboy riche et imbu de sa personne, il a réussi à créer un personnage qui en a pris plein la gueule et a remis en question sa façon de faire, il rappelle que Batman est humain et qu’il peut lui aussi succomber à la colère.

Capture d’écran 2016-04-03 à 13.51.24

Le dernier point positif du film, c’est la partie post-apocalyptique dont rêve Batman où l’on découvre un monde à la Mad Max avec des extraterrestres où Superman a atteint le niveau maximal de l’égo surdimensionné et où Batman essaie par tout les moyens de le détrôner. Une scène malheureusement trop brève qui amène la question simple: « Est-ce que Zack Snyder ne se serait pas trompé d’histoire? » Le style utilisé, les idées qui s’y trouvent sont beaucoup plus intéressantes que l’action même du film…

Alors quand je fais mon bilan de Batman v Superman, j’en viens à me demander si le problème même du film ne serait pas tout simplement Superman? Ce super-héros a-t-il vraiment sa place au cinéma?

Zack Snyder a réussi à faire de Batman v Superman, un film ennuyeux, long et décousu sans le moindre intérêt, si ce n’est éveiller la curiosité sur le prochain Batman. Si vous ne l’avez pas vu passer votre chemin.

Trailer: Batman v Superman

fan-made-poster-for-batman-v-superman-dawn-of-justice-a-glimpse-of-paradise-island-in-batman-v-superman-dawn-of-justice-shocking-news-disco

Aujourd’hui, c’est la bande-annonce finale de Batman v Superman qui nous est offerte et plus j’en vois, plus je suis partagée entre l’envie d’en voir plus et le scepticisme qui m’envahi, n’étant pas une grande fan de superman j’ai peur de ce que je vais découvrir.

Trailer: Batman vs Superman

Batman-v-Superman-Dawn-of-JusticeEn ce jeudi matin, je suis un peu perplexe devant cette nouvelle bande-annonce de Batman vs Superman, je n’ai pas du tout aimé Man of Steel, pour moi le super-héros venu de Krypton fonctionne mieux en série télé. Pour ceux qui est de Batman, je suis partagé entre lui donner sa chance à Ben Affleck et ce que je vois dans la bande-annonce qui me met un petit doute, heureusement il y a du bon dans cette nouvelle vidéo, je suis déjà fan de Jesse Eisenberg dans le rôle de Lex Luthor, la suite dans la prochaine bande-annonce. Sortie le 23 mars 2016.

Dossier: Suicide Squad

Suicide-Squad-2016-Task-Force-X-Movie-Characters-HD-Wallpaper

Avec la sortie de la bande-annonce, et le buzz autour de Jared Leto qui incarne le nouveau Joker, une petite mise au point s’impose sur ce groupe atypique d’antihéros qui va s’imposer au cinéma en 2016.

Suicide Squad alias Task Force X, c’est quoi ? 

Il faut savoir tout d’abord que ses antihéros appartiennent à l’écurie DC Comics, c’est l’une des plus grosses « contre-attaque » avec Batman vs Superman aux Avengers et autres super-héros de l’univers Marvel.

La première fois qu’on entendra parler de ce groupe c’est en 1959 dans le comics The brave and the bold #25, il faudra attendre 1987 pour que Suicide Squad possède son propre comics. L’unité Task Force X est faite de deux unités, une militaire Argent dirigé par Control et une unité civile Suicide Squad dirigée par Rick Flagg. L’unité civile est composée de super-vilain recruté par le gouvernement américain pour effectuer des missions suicides afin de racheter leurs crimes.

De qui est composé ce petit groupe ? 

Harley

Harley Quinn / Margot Robbie

La très célèbre compagne du plus super vilain le Joker, Harley Quinn est un ancienne psychiatre d’Arkham, qui tombera dans la folie en rencontrant le Joker, elle rejoindra le groupe Suicide Squad à la mort de son bien-aimé. Elle fut créée par Paul Dini et Bruce Timm pour la série animée Batman, la série animée de 1992.

Deadshot

Deadshot / Will Smith

De son vrai nom Floyd Lawton, il est l’un des méchants les plus charismatiques de l’univers du Comics, meilleur tireur d’élite au monde, il est très individualiste, il rejoindra Suicide Squad  pour regagner sa liberté. Créé en 1959 par Bob Kane, David Vern Reed & Lew Schwartz pour le comics Batman #59, il aura son propre comics en 1998.

captain boomrang

Captain Boomerang / Jai Courtney

Originellement opposé à Flash, et non à Batman, il fût créé par John Broome & Carmine Infantino, c’est l’appât du gain qui l’anime, il n’a jamais été un personnage de premier ordre, il est expert en combat rapproché, c’est un bon viseur qui n’utilise que des boomerangs. Il fait sa première apparition en 1960 dans le monde de Flash, c’est sous la forme du fils qu’il réapparaîtra en 2004, il rejoindra les Suicide Squad  pour se laver de ses crimes.

killer croc

Killer Croc / Adewale Akinnuoye-Agbaje

Waylon Jones est un super vilain créé par Gerry Conway & Don Newton en 1983, il est atteint d’une maladie de peau qui le recouvre d’écailles, sa physionomie évoluera par la suite le faisant ressembler à un crocodile. Il n’a jamais été LE méchant dans Batman mais tout laisse pensée que son coté reptilien bestial ressortira dans le film.

Capture d’écran 2015-07-27 à 19.03.53

El Diablo / Jay Hernandez

Personnage créé en 1970 pour All-Star Western #2, il connaîtra trois vies avec trois différentes pour le film c’est sa troisième vie qui est utilisée Chato Santana est un ancien criminel d’un gang qui cherche la rédemption après avoir été toucher par la foudre il sombre dans un coma, il se réveillera pouvant contrôler le feu.

Capture d’écran 2015-07-27 à 19.12.59

Slipknot / Adam Beach

Christophe Weiss est un chimiste qui a inventé des cordes incassables qu’il utilisera à des fins personnelles pour s’enrichir. Il fait sa première apparition dans l’univers DC Comics en 1984 créé par Gerry Conway & Rafael Kayanan.

enchantress

Enchantress / Cara Delevingne

Créé par Bob Haney et Howard Purcell en 1966, elle est un des rares personnages à avoir appartenu aux deux camps (Gentil/Méchant). L’enchantress est une puissante sorcière mentalement instable, sa véritable identité est la douce Julia Moon, elle devient volontairement un membre des Suicide Squad.

Katana

Katana / Karen Fukuhara

De son vrai nom Tatsu Yamashiro, ce personnage contre toute attente n’est pas une méchante, elle a été créé par Mike W. Barr et Jim Aparo en 1983 pour rejoindre l’équipe des Outsiders de Batman, il faudra attendre 2013 pour qu’elle est sa propre série de comics. Elle a aidé beaucoup de héros, surdoué en art martiaux, elle utilise son sabre une relique qui vole l’essence de ce qu’il tue, elle rejoint les Suicide Squad pour détruire un stock d’armes vendues à des Yakuza.

Rick flagg

Rick Flagg Jr. / Joel Kinnaman

Contrairement au reste du petit groupe Rick Flagg Jr. n’est pas un détenu c’est un soldat d’élite qui travaille pour Task Force X, c’est aussi le coordinateur et le chef de Suicide Squad. Ce personnage a connu plusieurs vies dans l’univers DC Comics, partageant tous un lien de parenté (Père/fils/petit-fils) C’est son père qui fut le premier à prendre la tête du groupe Suicide Squad pendant la Seconde Guerre mondiale.

Et le Joker ?

Joker

Il faut savoir que Le Joker n’a jamais fait partie des Suicide Squad, son personnage a été créé par Jerry Robinson, Bill Finger & Bob Kane en 1940, c’est le super-vilain par excellence, il apparaît pour la première fois dans Batman #1, il était destiné à mourir lors de sa parution initiale, il sera sauvé par l’intervention « divine » éditoriale et deviendra le pire ennemi de Batman. Pour le film Suicide Squad,  il semblerait donc que le Joker dans sa version la plus malsaine et sadique se retrouve sur la route du groupe, grand méchant du film ou simple folie de passage ? Il faudra attendre 2016 pour le découvrir.

Trailer: Batman v Supermam: Dawn of justice

fan-made-poster-for-batman-v-superman-dawn-of-justice-a-glimpse-of-paradise-island-in-batman-v-superman-dawn-of-justice-shocking-news-discoLe Comiccon est là et il nous apporte des tonnes de bande-annonce, et la dernière qu’il est sortie c’est celle de Batman v Superman et comme on nous l’avait dit, Batman est furax contre Superman parce qu’il a détruit un de ces buildings, on a les images.

Bruit de couloir: Batman

Capture d’écran 2015-06-25 à 09.48.23

Ben Affleck pourrait réaliser le prochain Batman pour 2018, c’est ce que révèle le site Latino Review, ce bruit de couloir est tout de même à prendre avec des pincettes, il faudra patienter pour la confirmation, l’information reste intéressante, qui de mieux pour réaliser un Batman que Batman lui-même.

Affaire à suivre…