Les années 90 font leur cinéma

Capture d’écran 2019-12-26 à 08.48.01

Les années 90 sont de retour sur Le Bruit du Cinema après les teen-movie, la comédie, les séries, les dessins animés, je m’attaque au thriller qu’il soit juridique, policier ou fantastique les années 90 avaient leur petite pépite, petit tour d’horizon de ces films qui ont marqué une génération.


62

Réalisé par: John Woo   Année: 1997   Durée: 2h18min  Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Castor Troy, dangereux terroriste, est tombé dans le coma à la suite d’un affrontement avec Sean Archer, agent de la CIA. Grâce à une intervention chirurgicale, Archer prend le visage de Troy pour faire avouer au frère de ce dernier l’emplacement d’une bombe. Mais Troy sort du coma et prend à son tour le visage d’Archer.

En bref…

Volte/Face est un film remarquable qui a donné un nouveau souffle au thriller d’action, grâce à un scénario et une mise en scène de génie qui alterne avec brio scène d’action et scène intimiste sans jamais perdre le spectateur. Une pure pépite des années 90.

« If you dress like Halloween, ghouls will try to get in your pants. »

63

Réalisé par: David Fincher   Année: 1995   Durée: 2h7min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Pour conclure sa carrière, l’inspecteur Somerset, vieux flic blasé, tombe à sept jours de la retraite sur un criminel peu ordinaire. John Doe, c’est ainsi que se fait appeler l’assassin, a décidé de nettoyer la société des maux qui la rongent en commettant sept meurtres basés sur les sept péchés capitaux.

En bref…

Avec Se7enDavid Fincher révolutionne le film de serial-killer en explorant le lien qui peut se créer entre un tueur et la police, il s’aide d’une conclusion choquante et inattendue pour créer un film unique qui restera en mémoire.

« Wanting people to listen, you can’t just tap them on the shoulder anymore. You have to hit them with a sledgehammer, and then you’ll notice you’ve got their strict attention. »

64

Réalisé par: Taylor Hackford   Année: 1997   Durée: 2h24min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Kevin Lomax, jeune et brillant avocat, est approché par l’un des plus puissants cabinets New-Yorkais dirigé par l’étrange John Milton. Assoiffé de pouvoir et d’argent, poussé par une ambition dévorante, prêt à tout pour réussir, il accepte l’offre et gravit les marches de la réussite de façon fulgurante. Mais l’ambition a un prix.

En bref…

L’associé du diable est un thriller juridique intelligent qui nous offre une intéressante allégorie des sept pêchés capitaux, le tout porté par un trio intéressant qui arrive à faire oublier certaines faiblesses du scénario.

« Vanity, definitely my favorite sin. »

66

Réalisé par: David Fincher   Année: 1999   Durée: 2h19min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

La première règle du Fight Club est : il est interdit de parler du Fight Club.

En bref…

Fight Club est un mélange de plein de choses, une oeuvre passée, une oeuvre future, le cri d’une génération passé et futur, un film puissant, brillamment mis en scène qui met K.O dès le premier visionnage.

« Listen up, maggots. You are not special. You are not beautiful or unique snowflake. You’re the same decaying organic matter as everything else. »

Le bruit de couloir suspect (1)

Réalisé par: Terry Gilliam   Année: 1995   Durée: 2h9min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Nous sommes en l’an 2035. Les quelques milliers d’habitants qui restent sur notre planète sont contraints de vivre sous terre. La surface du globe est devenue inhabitable à la suite d’un virus ayant décimé 99% de la population. Les survivants mettent tous leurs espoirs dans un voyage à travers le temps pour découvrir les causes de la catastrophe et la prévenir.

En bref…

L’armée des 12 singes est un film ingénieux, tortueux et poétique qui rappelle à l’espèce humaine qu’elle n’est pas des plus évoluées.

« There’s no right, there’s no wrong, there’s only popular opinion. »

68

Réalisé par: Bryan Singer   Année: 1995   Durée: 1h46min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Une légende du crime contraint cinq malfrats à aller s’acquitter d’une tâche très périlleuse. Ceux qui survivent pourront se partager un butin de 91 millions de dollars.

En bref…

Usual Suspects est un film policier paranoïaque et schizophrène au scénario exceptionnel et à la fin étonnante, une autre pépite des années 90 qui aura marqué l’histoire du cinéma.

« How do you shoot the devil in the back? What if you miss? »

65

Réalisé par: David Fincher   Année: 1997   Durée: 2h9min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Nicholas Van Orton, homme d’affaires avisé, reçoit le jour de son anniversaire un étrange cadeau que lui offre son frère Conrad. Il s’agit d’un jeu. Nicholas découvre peu à peu que les enjeux en sont très élevés, bien qu’il ne soit certain ni des règles, ni même de l’objectif réel.

En bref…

Avec The GameDavid Fincher remet en question le libre arbitre, il manipule Michael Douglas et le spectateur en utilisant une atmosphère remplie de paranoïa et de suspense, une petite pépite oublié des années 90.

« They won’t leave me alone! I’m a goddam human pinata! »

67

Réalisé par: Quentin Tarantino   Année: 1992   Durée: 1h39min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Après un hold-up manqué, des cambrioleurs de haut vol font leurs comptes dans une confrontation violente, pour découvrir lequel d’entre eux les a trahis.

En bref…

Reservoir Dogs est comme le voulait Tarantino, un film qui résiste à l’épreuve du temps, c’est un film de gangsters écrit et mis en scène de façon intelligente qui reste en mémoire grâce à une narration innovante et un casting époustouflant.

« Eddie, you keep talking like a bitch, I’m gonna slap you like a bitch. »

70

Réalisé par: M. Night Shyamalan   Année: 1999   Durée: 1h47min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Cole Sear, garçonnet de huit ans est hanté par un terrible secret. Son imaginaire est visité par des esprits menaçants. Trop jeune pour comprendre le pourquoi de ces apparitions et traumatisé par ces pouvoirs paranormaux, Cole s’enferme dans une peur maladive et ne veut révéler à personne la cause de son enfermement, à l’exception d’un psychologue pour enfants.

En bref…

Sixième sens est un mélange insolite des genres, qui passionne et terrifie, un film haletant qui tient en haleine malgré quelques incohérences qui s’oublient vite grâce à une fin astucieuse qui laisse entrevoir les profondeurs de la vie.

« I see dead people. »

69

Réalisé par: Jonathan Demme   Année: 1991   Durée: 1h58min   Achat: VOD

De quoi ça parle ?

Un psychopathe connu sous le nom de Buffalo Bill sème la terreur dans le Middle West en kidnappant et en assassinant de jeunes femmes. Clarice Starling, une jeune agent du FBI, est chargée d’interroger l’ex-psychiatre Hannibal Lecter.

En bref…

Le silence des agneaux est un grand film construit sur la ruse et la manipulation qui vous fait comprendre que le pire est toujours possible. Un chef-d’oeuvre des années 90.

« Well, Clarice – have the lambs stopped screaming ? »

LeBruitduCinema balance du Pilot: Avril 2016

Capture d’écran 2016-05-23 à 09.24.46

Section Zero – Canal+

Un épisode pilot brouillon qui a réussi à anéantir mes envies futures envers la nouvelle série d’Olivier Marchal, grosse déception.

Capture d’écran 2016-05-23 à 09.27.29

Lucifer – FOX

Un pilot qui me laisse assez perplexe, les idées sont bonnes, le casting n’est pas mauvais mais j’ai bien peur que le tout s’avère avec le temps mal exploité..

animals

Animals. – HBO

Long, ennuyeux, sans intérêt…

Capture d’écran 2016-04-04 à 10.57.24

Containment – The CW

Sûrement le pilot du mois qui m’a le plus botté, les idées sont là, simple et efficace, je ne me fais pas de soucis pour la suite.

Capture d’écran 2016-05-23 à 09.37.32

The Story of God with Morgan Freeman – National Geographic

Le hors compétition du mois d’avril, je ne pense pas avoir à dire quoi que se soit pour convaincre les plus sceptiques d’entre vous, quand un titre comme celui-ci existe, sauter sur l’opportunité d’en savoir plus sur les histoires de Dieu grâce à la magnifique voix du grand Morgan Freeman.

xena2048

Xena: Warrior Princess – 1995

Ce que je peux dire de Xena, il faut savoir que j’ai vécu une histoire particulière avec cette princesse guerrière, je rêvais d’avoir sa tenue et ses cerceaux boomerang, revoir le pilot des années plus tard, n’a malheureusement pas joué en la faveur de ce rêve. Xena: Warrior Princess n’a pas mal vieilli, elle est juste devenu trop kitch pour les temps d’aujourd’hui, j’ai quand même bien rigolé, le pilot est à revoir un soir de nostalgie.

Trailer: The Story of God

Capture d’écran 2016-02-05 à 18.13.31

Morgan Freeman collabore une nouvelle fois avec National Geographic pour nous parler cette fois-ci de la vie, de la mort, de Dieu, du big bang que des choses intéressantes qu’il va nous faire découvrir à travers un voyage dans le monde entier. Il faudra attendre le 3 avril 2016 pour découvrir ce voyage qui s’annonce magique.

Trailer: Now You See Me 2

104296801_o

Les magiciens les plus impressionnants du cinéma sont de retour avec au rendez-vous encore plus de magie et des petits nouveaux dont Daniel Radcliffe, il faut avouer que quand je le vois je signe de suite. Sortie le 9 juin 2016.

Lucy

lucy_ver3

Réalisé par : Luc Besson

Année : 2014

Note : 2/10

Achat : Amazon, Fnac, VOD


Life was given to us a billion years ago. What have we done with it ? 

Tous les secrets seront révélés, tout deviendra limpide aux yeux du monde… Qu’on se rassure la vision du nouveau Luc Besson ne mobilisera pas tout votre cerveau seulement le minimum.

Lucy est une jeune fille jeune et insouciante, elle devient une mule contre son gré, malheureusement pour elle le sac contenant une drogue expérimentale se perce dans son estomac à la suite d’un « accident », grâce à cette drogue, Lucy voit ses forces et ses connaissances décuplées devenant un super Einstein des temps modernes.

Quand je vois Lucy, je vois Leeloo Dallas, je vois Nikita, je vois Jeanne d’arc, je vois trop et je me perds dans ce personnage qui se veut complexe alors qu’il est seulement banal. Ce film marque le retour de Luc Besson vers la science-fiction après 17 ans d’absence dans le genre et malheureusement c’est un retour raté.

L’idée était pourtant bonne voire prometteuse, c’est la mise en application, le manque de recherche qui pêche et coule le film, laissant au spectateur un simple écran de fumé. En piochant dans un panel de vieilles idées, Luc Besson en oubli la nouveauté et ne fait qu’un remake de tous ses films.

Lucy n’est rien d’autre qu’un film français fait pour remplir des salles en manque de visiteur, qui se voit attribuer le titre de « blockbuster ». Une déception qui réussira à avoir une suite malgré de grosses incohérences et une fin des plus ridicules.

Life was given to us a billion years ago. Now you know what you can do with it.